Conseils d’utilisation d’une bétonnière pour ses travaux

Gâcher du béton à la pelle est une opération très longue et fastidieuse. Pour gagner du temps et obtenir des résultats de qualité, laissez-vous tenter par l’utilisation d’une bétonnière. Mode d’emploi.

Choisir le bon modèle de bétonnière

Une bétonnière est constituée d’un châssis sur lequel sont montés un moteur et une cuve d’une capacité de 130 à 230 litres. Sur le marché, il existe deux principaux types de modèles. Parmi les plus courants figurent les bétonnières thermiques qui, en plus d’être extrêmement puissantes, offrent une excellente autonomie. Par contre, leur prise en main est assez difficile. C’est pourquoi, si vous êtes un bricoleur amateur, il vaut mieux vous orienter vers une bétonnière électrique. Peu polluante, elle est silencieuse et surtout coûte moins cher que la bétonnière thermique. À l’achat par exemple, un prix entre 150 et 400 euros est affiché. La location quant à elle coûte aux alentours de 40 euros.

Au moment de choisir, il est important de prêter attention au volume de malaxage qui est différent du volume de la cuve. Si cette capacité de malaxage est élevée, vous aurez la possibilité d’utiliser de nombreux sacs de ciment. Dans le cadre d’un usage domestique destiné à faire des travaux simples comme un mur en parpaing ou une dalle de terrasse, le site des travaux et de la construction conseille une puissance de 500 à 850 W et une capacité de malaxage de 90 à 140 litres.

Mode d’emploi de votre bétonnière

Avant de faire fonctionner votre bétonnière, assurez-vous qu’elle soit bien installée sur un sol plan et stable. Sous les béquilles et les pieds, vous devez disposer des cales de bois. En cas d’inexistence de béquilles, mais que votre bétonnière est plutôt équipée de roues qui restent au sol, rendez-les plus stables en utilisant des cales. S’il est question de bétonnière tractable, ôtez le timon.

Il est maintenant temps de préparer votre bétonnière. Plusieurs précautions sont à observer avant de la mettre en marche. Commencez par bien vérifier l’alimentation. S’il s’agit de bétonnière thermique, assurez-vous qu’il y a assez d’essence. Pour les modèles électriques, l’usage d’une rallonge étanche est préconisé, à brancher sur une prise de terre sécurisée.

Positionnez la cuve de manière adéquate puis désactivez l’arrêt d’urgence. Pensez aussi à vérifier les goupilles, carters et autres dispositifs de sécurité.

Activez la position « marche » du contacteur si vous utilisez une bétonnière électrique.

Faites le même geste sur une bétonnière thermique. Activez l’alimentation en essence et le levier d’accélérateur. Tirez le cordeau de l’enrouleur pour faire fonctionner le moteur. Ne faites pas ce geste de manière trop brusque. Continuez à maintenir la poignée de l’enrouleur. Laissez la cuve tourner à vide une minute. Votre bétonnière est fin prête à être utilisée.

Le nettoyage

Après l’utilisation de votre bétonnière, comme le ferait n’importe quel artisan professionnel, il est impératif de la nettoyer soigneusement. Faites-la tourner puis versez de l’eau et un seau de graviers. Positionnez la cuve de diverses manières pour que le nettoyage soit optimal. Rincez à l’eau. Il est préférable de placer l’ouverture de la cuve vers le bas pour accélérer et simplifier le séchage.