Comment savoir si vos combles sont non aménagables

En réalité, il n’existe pas vraiment de combles non aménageables. Certaines configurations laissent penser que c’est le cas mais il est juste nécessaire d’effectuer des modifications plus ou moins lourdes pour rendre cet espace habitable. Dans quels cas est-il nécessaire de procéder à ces modifications et comment les mettre en œuvre ? Vous verrez que pratiquement toutes les configurations de toiture permettent de gagner des mètres carrés supplémentaires.

Le type de charpente de vos combles

Depuis les années 70, les charpentes dites industrielles avec des fermettes sont très répandues notamment grâce à leur coût plus faible. L’espace laissé par cette structure est très faible en raison des « W » ou des « A » que forme cette charpente mais cela ne signifie pas que l’aménagement est impossible. Il est impératif de faire appel à une entreprise spécialisée dans l’aménagement des combles qui va mettre en œuvre des techniques spécifiques permettant de se passer de ces « W » gênants. Cela consiste à renforcer la structure et éventuellement, le plancher de façon à ce qu’il soit possible de se passer de ces « W ». Au bout du compte, il est possible de s’attendre à un gain d’espace allant de 70 à 100% et ce, en fonction de la technique mise en œuvre. Avant d’envisager l’aménagement de vos combles, vous devez faire une déclaration auprès de la mairie ou bien faire une demande de permis de construire selon les cas.

La configuration de la toiture

Idéalement, une toiture aménageable doit présenter une pente supérieure à 30% et avoir une hauteur sous plafond de 1.8 m au minimum pour permettre un aménagement facile. Toutefois, si votre toiture ne répond pas à ces critères, rien n’est vraiment perdu. Là aussi, des modifications devront être mises en œuvre en faisant appel à une société spécialisée dans l’aménagement des combles. Le fait de surélever sa toiture est une solution appropriée si vous n’êtes pas autorisé par votre commune à modifier la pente de votre toit. Cela permet en clair de créer un étage supplémentaire sans avoir à modifier la pente. Cela peut aussi être l’occasion de refaire la couverture de sa toiture pour régler d’éventuels problèmes d’étanchéité ou de procéder à l’isolation de sa toiture par l’extérieur (sarking) en vue de conserver un maximum d’espace habitable dans ses combles. Cette technique permet aussi de prévoir l’emplacement des ouvertures au moment même de la mise en œuvre de la surélévation.