Vide sanitaire ou sous-sol : que privilégier ?

Sous sol

Quand on parle de vide sanitaire ou de sous-sol, il s’agit toujours d’un type de soubassement mais pour vous aider dans vos choix pour vos futurs projets de construction, on va vous livrer plus d’informations sur ces deux options de soubassement.

Le vide sanitaire

Généralement, on reconnaît le vide sanitaire par sa hauteur inférieure à 1,80 m. Ce type de soubassement est constitué de deux rangs de parpaings (au moins) et d’un béton hydrofugé. Sur le dessus sera construit le plancher du rez-de-chaussée qui sera composé de poutrelles en béton armé et de hourdis en ciment, en polystyrène ou en plastique, le tout surmonté d’une dalle de compression en béton armé d’un treillis soudé.

Pour assurer les remontées d’humidité, toute la surface de la dalle doit généralement être isolée. Avec le vide sanitaire comme soubassement, vous disposerez d’une bonne solution d’étanchéité et réduisez ainsi les risques d’inondations. Pour réduire vos travaux de terrassement sur un terrain en pente, le vide sanitaire est la solution la plus adaptée car vous n’aurez plus besoin de creuser le terrain de manière profonde.

Le sous-sol

Quant au sous-sol, il offre une hauteur sous plafond supérieure ou égale à 1,80 m, et contrairement au vide sanitaire, il est tout à fait accessible. Effectivement, ce type de soubassement se voit comme un étage supplémentaire, d’ailleurs sur les plans, vous pourriez très bien le voir au premier coup d’œil. Le système consiste à creuser dans le sol naturel pour créer un espace qui accueillera votre atelier, votre garage (création de pente) ou votre buanderie.

Lequel privilégier ?

Lors de la construction de votre maison, les plans doivent donc indiquer à votre maçon quelle solution vous préférez. Le seul avantage du vide sanitaire, c’est qu’il offre seulement un accès à l’électricité et à la plomberie de la maison mais si ces systèmes ont été bien conçus, il ne devrait même pas vous servir. Pour un terrain en pente, le vide sanitaire est également une bonne option mais si on se concentre sur son utilité au quotidien, il ne sert pas à grand-chose.

Pour le sous-sol, certes, il n’est pas conseillé dans les régions ou la nappe phréatique est assez élevée. Dans les autres cas, certes, sa construction est plus chère que le vide sanitaire, mais il peut très bien vous servir au quotidien, notamment si vous manquez d’espace pour mettre votre voiture ou pour travailler. Notons que s’il n’y pas d’ouverture possible, il vous sera impossible d’y habiter, d’autant plus que la loi l’interdit formellement.