Changer mes fenêtres pour isoler ma maison, est-ce réellement utile ?

changement de fenêtres

Le changement climatique et ses problématiques énergétiques imposent de nouveaux usages et de nouvelles réglementations dans la construction et l’aménagement de son logement. Permettre à la chaleur du soleil de rester et se répartir partout dans la maison afin d’éviter d’utiliser son chauffage de façon permanente, constitue une des solutions à adopter pour la maison. Pour cela le plus important reste d’éviter toutes les déperditions d’énergie et les ponts thermiques à travers les différentes ouvertures : portes, fenêtres, chatières, portes-fenêtres, velux… ; et d’ajouter si nécessaire des ouvertures côté soleil (sud-est/sud-ouest) tout en calfeutrant celles qui donnent sur le nord.

L’exemple des maisons passives

En effet, l’un des principes de construction d’un bâtiment passif, bâtiment qui emploie une source passive de chaleur issue du rayonnement solaire et des apports internes émis par les habitants et les appareils pour réguler la température de la maison, est de bien choisir l’orientation du logement et de ses ouvertures pour permettre un apport solaire maximal. L’orientation sud-est/sud-ouest sera privilégiée et les ouvertures se feront de ce côté. Les fenêtres et portes-fenêtres donnant sur le balcon ou la terrasse vont contribuer à la très haute performance thermique du logement en régulant les apports solaires. A condition de disposer d’un coefficient minimal de transmission thermique du vitrage, représenté par la valeur d’Uw (plus ce coefficient est bas plus, plus la fenêtre est isolante) et d’un facteur solaire supérieur à 0,5 (un vitrage avec un facteur solaire de 0,5 laisse passer 50% de la chaleur du soleil).

Le choix des fenêtres et des vitrages est donc essentiel. Attention toutefois à éviter la surchauffe en été dans les régions les plus septentrionales en installant des débords de toit, volets, brises soleil ou rideaux pour compenser la ventilation parfois insuffisante. Dans tous les cas, changer les fenêtres va permettre une meilleure isolation et donc des économies de chauffage conséquentes.

Malgré tout, l’investissement de départ peut lui aussi être conséquent, les fenêtres doubles vitrages à haute performance énergétique pouvant être très chères à l’achat.

Un investissement important mais des solutions possibles

Dans ce cas, deux solutions :

  • adopter des mesures plus économiques mais qui vous feront gagner malgré tout en isolation : calfeutrer les fenêtres avec des joints en mousse, métallique, silicone ; adopter , si c’est possible, le double vitrage ou survitrage mais sans changer de fenêtre ou encore poser un simple doublage plastique isolant
  • profiter des différentes aides que l’état a mis en place : crédit d’impôt, l’éco prêt à taux zéro, les subventions de l’ANAH ou encore la prime énergie. Souvent cumulables, ces aides peuvent représenter jusqu’à 80% du coût d’achat des fenêtres.